Comment choisir son détecteur de fumée ?


La loi Morange impose l’installation d’un détecteur autonome de fumée dans tous les logements français à partir du 8 mars 2015. Mais pour bien s’équiper, encore faut-il faire le bon choix de matériel. Voici donc quelques impératifs à garder en tête lors de l’achat et une présentation des systèmes wifi et filaires.

Choisir son détecteur de fuméeLe choix d’un détecteur de fumée

Lorsque vous décidez d’installer un DAAF à votre domicile, plusieurs questions se posent. Dans un premier temps, observez votre habitat pour repérer les endroits où installer un détecteur : selon la taille de votre logement, le nombre de chambres et d’étages, il vous faudra peut-être plus d’un appareil. Le choix du détecteur de fumée peut également être influencé par l’architecture de votre intérieur : en fonction des espaces disponibles (couloirs étroits, plafond incliné,…), le modèle de détecteur autonome de fumée sera différent. Il y a bien évidemment aussi le choix de la qualité : orientez-vous vers un détecteur de fumée NF, certifié conforme aux exigences européennes pour une protection idéale. Mais vous pouvez également choisir un détecteur de fumée en fonction de son apparence, puisque certains modèles se veulent plus design pour une intégration plus discrète à votre environnement. Si cette question de style est importante pour vous, prenez le temps de choisir le modèle adapté, car il est interdit de peindre un DAAF, au risque de nuire à son efficacité !

Quel type de détecteur de fumée choisir ?


Pour vous éclairer dans votre choix de détecteur de fumée, voici quelques explicatifs supplémentaires sur les différents modèles du marché.


Le détecteur de fumée wifiLe détecteur de fumée wifi

Solution la plus pratique et la plus fréquente, le DAAF sans fil s’installe très simplement et rapidement dans votre logement. Grâce à nos conseils d’installation de détecteur de fumée, vous pourrez fixer votre avertisseur wifi sans difficulté. La notion de détecteur de fumée wifi peut toutefois faire référence à des modèles différents : le détecteur autonome sans fil classique, à fixer au plafond et fonctionnant de manière indépendante, l’avertisseur interconnecté, qui communique avec les autres alarmes de la maison, ou le détecteur de fumée wifi capable d’interagir avec un smartphone ou un système de domotique. Plus ou moins abordables selon leurs spécificités, ces systèmes sont les plus simples à intégrer dans un logement existant.


Le détecteur de fumée filaireLe détecteur de fumée filaire

A l’inverse du DAAF wifi, le détecteur de fumée filaire fonctionne lui à l’aide de câbles. Alimenté par batterie ou directement sur le secteur, ce type de système est très intéressant pour créer une interconnexion entre les systèmes de sécurité de la maison. Ainsi, lorsqu’un détecteur perçoit une anomalie, c’est tout le réseau qui sonne l’alarme, prévenant tous les occupants du foyer, où qu’ils soient. Le détecteur de fumée filaire, légèrement plus fiable que la version sans fil, est notamment recommandé pour les logements en construction où il est plus aisé de percer les murs.


Le détecteur de fumée designLe détecteur de fumée design

Même si un avertisseur autonome est assez discret, surtout qu’il est installé au plafond, il peut toutefois détonner dans votre intérieur. C’est pourquoi certaines personnes préfèrent choisir un détecteur de fumée design pour qu’il se fonde dans la décoration. Avec des modèles colorés, aux formes plus épurées, les détecteurs de fumée design associent donc la sécurité au style pour une meilleure protection en toute discrétion.