Installation détecteur de fumée : nos conseils pour une efficacité optimale


Installer son détecteur de fumée dans sa maison ou son appartement n’est pas très compliqué, mais pour que ce dernier fonctionne correctement, il est important de respecter certaines consignes. Detactif.com vous donne donc de bons conseils pour une installation de détecteur de fumée idéale.

Le bon emplacement pour le détecteur de fuméeQuelle position pour son détecteur de fumée ?

Cela doit vous sembler logique, mais il est nécessaire de placer son détecteur de fumée au plafond, si possible au centre de ce dernier, ou du moins dans une zone la plus dégagée possible des parois (éloignement minimum de 30 centimètres par rapport aux murs). Dans ces conditions, la circulation de la fumée est facilitée, rendant donc sa détection plus facile par le détecteur autonome DAAF.

Reste alors la question de la position du détecteur de fumée dans la maison ou l’appartement. Pour une efficacité « standard », il faut placer le détecteur à proximité des chambres, puisqu’il est censé réveiller les occupants la nuit. En fixant le détecteur au plafond dans le couloir menant à une chambre à coucher, il pourra donc remplir parfaitement son rôle. Cependant, pour une efficacité maximisée, il est recommandé d’installer un DAAF dans toutes les pièces à vivre. Dans une même logique, si vous vivez dans une maison à étages, pensez à placer au moins un détecteur par niveau.

Les choses à éviter lors de l’installation du détecteur de fuméeLes erreurs à ne pas commettre pour installer son DAAF

S’il est conseillé, pour une protection optimale, de placer un détecteur dans chaque pièce de vie, il reste certains endroits à éviter. Pour que le DAAF ne se déclenche pas par erreur, il ne faut donc pas le placer à proximité de la cuisine ou de la salle de bain : les graisses ou la vapeur d’eau peuvent en effet déclencher l’alarme. Evitez également d’installer le détecteur dans les courants d’air ou près d’une ventilation, car la fumée ne pourrait jamais l’atteindre, ou trop tardivement. Ne fixez pas non plus votre DAAF près d’une chaudière ou d’une cheminée, contrairement à un détecteur de monoxyde de carbone qui, lui, doit être placé dans ces zones à risques. Les néons fixés au plafond peuvent également perturber le fonctionnement de l’avertisseur autonome de fumée et enfin, dernière précaution à prendre lors de l’installation du détecteur de fumée : ne le placez pas au-dessus d’une zone fumeurs, au risque qu’il sonne sans raison valable.

Des conseils pour bien installer son détecteur de fuméeComment fixer son détecteur de fumée au plafond ?

Comme nous l’avons vu, le DAAF doit être fixé au plafond, à une certaine distance des murs, en priorité à proximité des chambres et là où la circulation de l’air est la meilleure (non perturbée par une ventilation, par exemple). Au sujet de leur fixation, les détecteurs sont prévus pour deux options :

  • Ils peuvent être installés au plafond à l’aide d’adhésifs, ajoutés par vos soins ou déjà présents sur le modèle choisi.
  • Ou bien ils peuvent être vissés au plafond : pour cela, une perceuse, un tourne vis et un crayon suffiront à marquer l’endroit, percer et visser le support du DAAF avec les chevilles et vis fournies avec.

Que vous choisissiez la solution pratique des adhésifs ou celle plus résistante des vis, assurez-vous que votre avertisseur de fumée reste bien accroché. Dans les deux cas, son installation ne vous prendra guère plus que quelques minutes, pour une protection efficace de jour comme de nuit.